AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chansons diverses d'un Renard au clair de... soleil ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FoolFox
Gros Tofu
Gros Tofu
avatar

Nombre de messages : 130

+ Informations
Parrain de: Personne
Apprenti de: Personne
IG:

MessageSujet: Chansons diverses d'un Renard au clair de... soleil ?   Dim 3 Nov 2013 - 17:49

Je ne savais pas trop ou poser ça ! Depuis quelques semaines, j'écris des chansons (ouais j'ai du temps libre quand j'ai pas internet, j'ai put méditer sur le sens de la vie, tout ça)
Donc, plutôt que de laisser ça prendre la poussière je vous le montre ici !

L'homme aux Fleurs Jolies:
(pour piano et violon)


Elle était belle et souriante, dans la robe blanche de sa mère
Mise à l'occasion d'voir un homme, qui rendait sa vie moins amère
Pour une histoire d'un coeur conquis, dans la ruelle de ce wasteland
Un coeur pur et blanc...

Il était beau tout comme les fleurs, les fleurs jolies de son balcon
Des fleurs sur le bitume si dur, dans cette ville peuplée de cons
Qu'il f'sait pousser contre le temps, l'autorité, la société
Beaudelaire aurait aimé...

Cours jeune fille,
Et fuit cette vie
Mais pas de cette manière,
Pas de ces affaires !

Habituée à l'rencontrer, dans la ruelle du boulanger
Elle l'attendait tous les soirs, clope au bec, dans la fumée
Une liaison sur des fleurs fumées, amoureuse érante
Une liaison dépendante...

Il n'était pas la, ce soir la, ruelle pleine de son absence
Un lourd silence assourdisant siphonnait tout ses sens
Attendant que Pavlof agisse, envoie un signe pour réagir
Aux aguets elle ne peut partir

Cours jeune fille,
Et fuit cette vie
Mais pas de cette manière,
Pas de ces affaires !

Elle a reçut une lettre de lui, cette homme si fantastique
Qui lui avait promis la vie, loin d'cette civilisation antique
Grifonnée de quelques mots, qui claquent comme un fouet
"Tu croyais vraiment que je t'aimais ?"

En manque d'cet homme et de ses fleurs, de leurs couleurs, de leurs parfums
Elle gerbe dans la pale lumière, de son frigo americain
Tachant la belle robe blanche de ses regrets et d'ses rêves brisés
Elle crève sur le parquet

Cours jeune fille,
Et fuit cette vie
Mais pas de cette manière,
Pas de ces affaires !



Ballade d'une jeune Rose
(musique pour guitare et harmonica)

Avec ses allures de fille mechante, et ses relents de haine pour l'humanité,
Dans ses habits, d'une culotte et d'une chemise volante sur sa poitrine
Son venin  virulent d'un arrière gout de mort pour quiconque tentera de l'approcher
Elle refuse de plier un genou et de se soumettre à toutes ces normes crétines
Ballade d'une jeune fille aux cheveux roses, d'une jeune fille à l'allure de rose !

Elle danse et chante, un cola à la main, oubliant un moment la vie
Chantant par dessus un John Cooper incapable de penser ses blessures
Elle chante et se fou bien des épines de l'avenir car elle sourie
Peu importe ce que les gens pensent, peu importe son allure
Ballade d'une jeune fille aux cheveux roses, d'une jeune fille à l'allure de rose !

Une jeune rose ceuillie un peu trop tôt pour ouvrir son coeur d'or
Avec des vieux démons qui hante ses rêves et ses relations souterraines
C'est juste une môme qui mache pas ses mots derrière son armure carnivore
Mais qui sait que cette humanité pourrie conserve des brebis sans haines
Ballade d'une jeune fille aux cheveux roses, d'une jeune fille à l'allure de rose !

Un jour c'est sur,  l'espoir renaittra en elle mais en attendant,
Elle danse et chante, un cola à la main, oubliant un moment la vie
Chantant par dessus un John Cooper, pour un monstre luttant
S'identifiant à des héros veterans, de nationalité affranchies
Ballade d'une jeune fille aux cheveux roses, d'une jeune fille à l'allure de rose !

Ballade d'une jeune fille aux cheveux roses, d'une jeune fille à l'allure de rose !
Une jeune fille qui sourie et qui cache ce qu'il lui reste de coeur !
Mais qui reste une terrienne reveuse luttant pour sa propre cause !
Ballade d'une jeune fille aux cheveux roses, d'une jeune fille à l'allure de rose !
Ballade d'une jeune fille aux cheveux roses, d'une jeune fille à l'allure de rose !




La pucelle au pinceau (celle ci est un hommage à ma chérie)
(rythme rapide: batterie, guitare éléctrique, une ou deux basses)

D'un pinceau, ou de ses doigts
Elle s'abandonne à ses désirs malsains
Elle rêve d'une fois, une oeuvre d'art
Et ferme les yeux pour un coup sanguin

Exclamation de joie digne d'un opéra, elle démarre d'une furia
Elle abandonne sa paranoïa, et détrone les  peintures dans une raiza
Etale leurs nectars sur le tas, les anges chantant alléluia
Et son imagination guide ses pas, elle dessine avec maestria

Petite fille aux rêves exquis, croquant dans un chaud coulis
De couleurs un peu taquines, et d'ombres obscures bien tapies
L'imagination allourdie, de ce grand charivari
Et le papier lui s'allanguis, à sa maitresse il est soumis

D'un pinceau, ou de ses doigts
Elle s'abandonne à ses désirs malsains
Elle rêve d'une fois, une oeuvre d'art
Et ferme les yeux pour un coup sanguin

Défloration par le pinceau, la feuille tremble sous ses mots
Tel un puissant creshendo, elle halète vite un souffle chaud
Elle perd le contrôle et le scénario, plus rien ne va y a pas de repos
Sur le dessin c'est le gros lot, dans son bas ventre c'est le chaos

Elle atteint toute seule l'apogée, ses doigts n'en peuvent plus de glisser
Tous s'finis dans un cri muet, dernières touches pour bien corriger
Elle le comptemple pertubée, émet un petit rire amusé
Elle essuie ses mains sur l'papier, le dessin est enfin terminé

D'un pinceau, ou de ses doigts
Elle s'abandonne à ses désirs malsains
Elle rêve d'une fois, une oeuvre d'art
Et ferme les yeux pour un coup sanguin

Cri esseulé d'une jeune essoufflée:
"Soleil, soleil, revient sur terre ! "
Chante-t-elle en fixant le ciel sans lumière

"Viens danser dans  le ciel, viens l'embraser de tes rayons solaires !"
Dit-t-elle, les bras levés comme pour appeler le ciel
A venir se nicher au creux de sa poitrine de chair
A contempler un monde à qui l'on a arraché les ailes
En qui l'humain a perdu foi, pour se tourner vers l'industrie
Préférant le mtéal au bois et toute seule elle en rit...

"Soleil, soleil, revient sur terre ! "
Desespère-t-elle en fixant le ciel sans lumière

"Viens admirer ton fait, de nous avoir oublié sans lumière !"
Clame-t-elle, vers les étoiles pour les faire revenir
Malgré l'absence de gazon ou d'eau, on a arraché la chair
De la face de notre mère la Terre, la privant d'avenir
Alors les étoiles fuient, alors l'amante seule se pique
Se shoote à l'azoote et aux pots d'echapements toxiques...

"Soleil, soleil, revient sur terre ! "
Pleure-t-elle en fixant le ciel sans lumière

"Pardonne nos folies, aide nous à effacer le passé  !"
Crie-t-elle, au millieu des ténèbres noirs de cette terre
Que l'homme a transformé en pute servile abandonnée
Que l'homme virus a infecté jusque aux trefonds de sa chair
Homme éprouvant un semtiment abject de paradis perdu
A chaque fois qu'il tourne le regard pour echapper à sa vue...

"Soleil, soleil, revient sur terre ! "
Murmure-telle en fixant le ciel sans lumière

"Pardonne nos erreurs, redonne nous tous l'espoir d'hier  !"
Hurle-t-elle, en tombant à  genou sur un sol bafoué par sa présence
Un sol foulé et bafouée par une humanité bien trop fière
Qui souhaiterais des immeubles et des autoroutes l'absence
Alors tout explose et tout se mélange sans aucuns sens
La jeune fille tombe et son corps roule dans la pestillence...

"Soleil, soleil, revient sur terre ! "
Est gravé sur la pierre d'une tombe, à deux pas de la mienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FoolFox
Gros Tofu
Gros Tofu
avatar

Nombre de messages : 130

+ Informations
Parrain de: Personne
Apprenti de: Personne
IG:

MessageSujet: Re: Chansons diverses d'un Renard au clair de... soleil ?   Sam 9 Nov 2013 - 17:02

Je me permet le double post parce qu'il y a aucuns respects:
Celle-ci, je l'ai écrite pour ma candidature.

Reine en Devenir
Jeune bourgeoise, à fréquenter les cercles du haut qui composent son monde
Elle vit dans un palais d'or et d'argent ou se succèdent les fastes des nobles
Elle a grandit dans ce monde et elle danse heureuse dans les rondes
Elle ne quitte que très peu le manoir familiale pour rencontrer les Ignobles
Les gens d'en bas qui voudraient d'elle sa richesse et sa beauté, son innocence
Qui voudraient arracher ses ailes alors elle reste caché à l'abri de leurs influences

Elle m’envoie des cartes postales de ce lieu
Et je les lis assis à une table d'un vieux café
Cette jeune fille inaccessible, au mieux
Elle me demande quand je viens la chercher

Elle me raconte qu'elle est sortis une fois, au delà des murs du jardin
Elle me dit qu'elle a vu ce que sa famille lui a compté le soir sur l’extérieur
Ces voitures, ces routes, et au loin ces grands bâtiments qui paraissent nains
De cette colline elle n'a pas put aller plus loin, rattrapée par ses protecteurs
Ils ont dit que le monde ne comprendrait pas son apparence ni ses ailes
Alors elle les a suivit pour rentrer au seul endroit qui l'accepte, chez elle

Elle m’envoie des cartes postales d'elle
Et je les lis assis à une table d'un vieux café
Elle me raconte son apparence, ses ailes
Elle me demande quand je viens la chercher

Elle peut sauver des vies et elle ne comprends pas pourquoi cette salle blanche
Seul lieu qu'elle peut fréquenter quand la nuit tombe, dans ce petit lieu étriqué
Il lui arrive de hurler, taper les murs, mais personne vient croiser son regard pervenche
Alors elle sautille seule en agitant ses ailes pour essayer d'aller plus haut, s'envoler
S'envoler loin de ce lieu pour profiter de ses pouvoirs de guérisons et sauver les gens
Les gens qui l'enferment malgré elle dans ce lieu qui la met chaque jours à cran

Elle m’envoie des cartes postales de son asile
Et je les lis assis à une table d'un vieux café
La pluie battant fort le carreau fragile
Elle me demande quand je viens la chercher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chansons diverses d'un Renard au clair de... soleil ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A lire] Le Renard et la Louve
» Morpho hache éclair
» Vos chansons détestées du moment
» L'Histoire du Renard
» [Chansons] Vos paroles.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Quartier des Arts :: La Bibliothèque-
Sauter vers: